La mobilité

L’automobile est longtemps restée le moyen de transport privilégié pour les déplacements, qu'ils soient courts ou longs, urbains, sur route ou encore autoroute. Aujourd'hui, de nombreuses alternatives existent pour lutter contre les dépenses d'énergie et répondre aux besoins de mobilité durable.

Qu'est ce que La mobilité durable ?

Au sens premier, la mobilité désigne la « propriété, [le] caractère de ce qui est susceptible de mouvement, de ce qui peut se mouvoir ou être mû, changer de place, de fonction » (définition du dictionnaire Larousse). La liberté de mouvement est donc au cœur de la notion de mobilité.

Au-delà de cette définition générique, la mobilité durable considère l'ensemble des solutions de déplacement qui intègrent les enjeux environnementaux, sociaux et sociétaux du développement durable.

Un pas vers l'éco-mobilité : connaître/ expérimenter/ communiquer

De la prise de conscience à la sensibilisation de votre entourage en passant par l'expérimentation, différents niveaux d'action sont permis pour s'engager dans l'éco-mobilité et limiter sa consommation d'énergie lors des déplacements.

Connaître le coût de sa mobilité et les alternatives

Souvent sous-estimée, l'évaluation des coûts liés aux déplacements en voiture est parfois un élément déclencheur conduisant vers la mobilité durable. Le coût réel de la voiture doit être comparé aux coûts des nouveaux services à la mobilité, souvent méconnus (prix des transports en commun, de la réservation d’une voiture en auto-partage, de l’emprunt d'un vélo en libre service...).

Des alternatives existent en effet pour limiter les trajets réalisés en voiture : vélos en libre service, centres de télétravail, conférences téléphoniques, services de covoiturage, voiture en auto-partage, le partage de voiture, les pédibus et vélobus …

Expérimenter l'éco-mobilité

Les occasions de tester les moyens d'éco-mobilité et d'expérimenter les transports alternatifs ne manquent pas : le temps d’une journée lors du « challenge mobilité Rhône-Alpes » en Juin ou lors des évènements organisés pendant la semaine européenne de la mobilité comme l'opération « star sans ma voiture » dans la Loire ou encore le défi mobilité de l'opération nationale « Familles à énergie positive »...

Pour poursuivre son action sur le long terme, il est ensuite possible : •

  • d'orienter ses pratiques de mobilité vers des modes doux (vélo, marche à pied) et d'adapter sa conduite automobile (pratiquer l’éco-conduite, respecter le code de la rue…) ; •
  • d'organiser et limiter ses besoins en déplacements : planifier ses déplacements c’est la garantie d’une mobilité choisie et adaptée au déplacement.

Par exemple, préférer le tram à la voiture individuelle en zone urbaine est pertinent pour éviter le risque d’embouteillage élevé à certaine période de la journée et limiter les émissions de particules pour préserver la qualité de l'air.

Communiquer sur la mobilité durable

Si vous êtes déjà engagé dans une démarche individuelle d'éco-mobilité, vous pouvez encore agir pour favoriser les déplacements durables en communiquant auprès de votre entourage : •

  • échange entre voyageurs pour se motiver mutuellement et cerner les contraintes, anticiper les blocages, comprendre pour lever les freins au changement. •
  • communication sur les offres de transport que vous connaissez pour donner un cadre structurant, rassurant, riche en informations réelles, pertinentes et visant à un accompagnement concret au plus près des besoins des personnes,
  • partage de vos pratiques de mobilité alternative pour participer à cette nouvelle culture de la mobilité durable.

Réduire ses dépenses d'énergie dans les transports

Chaque profil de mobilité nécessite des moyens de déplacement durable adaptés. Si vous souhaitez faire des économies d'énergie et agir en faveur du développement durable, le conseil EIE Mobilité pourra vous proposer des solutions de mobilité durable adaptées à vos besoins de déplacements.

Ainsi, deux types de démarches s'offrent à vous pour entrer dans une logique de mobilité durable :

  • modifier vos habitudes de mobilité :
    • limiter vos besoins en déplacements,
    • utiliser les modes de transports doux (vélo, marche à pied, transports en commun, covoiturage),
    • pratiquer la multi-modalité,
    • anticiper vos déplacements pour choisir le mode de transport le plus adapté,
    • partager votre voiture personnelle,
    • utiliser les nouveaux services à la mobilité (voitures en auto-partage, vélos en libre service…),
    • utiliser les parkings relais aux abords des grandes agglomérations...
  • s’appuyer sur des technologies respectueuses de l’environnement :
    • avoir au maximum recours aux technologies qui utilisent l’énergie humaine,
    • augmenter les solutions alternatives (triporteurs/ transports par cable...),
    • augmenter les solutions électriques (vélo électrique/ scooters/ voiture en utilisant une source d’électricité 100 % renouvelable),
    • baisser de la consommation des nouveaux véhicules (proche de 2L/100 km),
    • intégrer le carburant issu de ressources renouvelables, ...
    • innover et rechercher des moyens de déplacements performants et sobres en énergie (vélos solaires, traction animale...).

Pour obtenir nos conseils en mobilité durable, n'hésitez pas à contacter l'un des services INFO->ÉNERGIE à votre disposition en région Rhône-Alpes.

Pour aller plus loin : Ressources

Haut de page